Les petits savoirs du Parc#2 1

Les petits savoirs du Parc#2

In Parc Naturel Régional, Culture & Patrimoine, Pays d'Art et d'Histoire by MAWEYL

l'architecture romane

En architecture médiévale, on oppose souvent le roman et le gothique, notamment concernant la construction d’édifices religieux. Mais savez-vous distinguer l’un de l’autre ?

Chronologiquement, l’art roman précède le gothique. Nous allons donc voir en premier lieu en quoi consiste le roman. Les premiers édifices dits « romans » apparaissent à la fin Xème siècle et ce dans tous les pays européens.

Les églises romanes se caractérisent par :

  • leur forme petite et trapue : le poids des pierres ne permet pas de réaliser des constructions élevées
  • des murs épais (jusqu’à 1.50 mètre) et peu élevés pour supporter le poids de l’édifice
  • des fenêtres peu nombreuses et étroites afin de ne pas fragiliser les murs avec des percées trop nombreuses. L’intérieur des édifices est ainsi très sombre.
  • des voûtes soutenant l’édifice en berceau avec des arcs en plein cintre une ornementation minimaliste
Les édifices à l’architecture romane se reconnaissent souvent à leur forme petite et trapue, en cause : les techniques de construction qui ne sont pas encore assez perfectionnées. En effet, lors de la construction d’un édifice il est nécessaire de prendre en compte le poids des matériaux. Les monuments sont souvent construits en pierre, un matériau lourd. Il faut savoir que plus un édifice est élevé, plus on accumule de poids. Ce poids exerce des poussées sur les murs qui peuvent entraîner l’effondrement du monument si ce dernier n’est pas conforter.
Image
La Basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay est un exemple typique d'édifice de style Roman
Les édifices sont supportés par les voûtes. Dans le cas de la voûte romane :
  • le poids des pierres est supporté par deux piliers
  • l’arc en plein ceintre qui part d’un pilier pour rejoindre l’autre parallèlement concentre le poids en son milieu et les poussées se font vers l’extérieur
Autrement dit : plus il y a de pierres, plus cela pèse lourd, plus il y a de poussées vers l’extérieur et le risque d’effondrement augmente.

L’architecture romane perdure jusqu’au XIIème siècle. L’évolution et le perfectionnement des techniques de construction va peu à peu conduire à l’abandon de la voûte romane, pas assez solide pour permettre d’élever des édifices majestueux, et va donner naissance à ce que l’on appellera l’architecture gothique, qui prendra définitivement le pas sur le roman pour les quatre siècles suivants.

L'architecture romane dans le Parc naturel régional Baie de Somme Picardie maritime

Aujourd’hui, on peut admirer les édifices à l’architecture romane surtout dans le sud de la France. Au nord du pays, et notamment dans notre région (Attention spoiler alert Les petits savoirs du Parc#4), les édifices gothiques sont omniprésents.

Nous avons malgré tout quelques exemples d’édifices présentant des caractéristiques romanes au cœur du Parc à Abbeville : l’église Saint-Sylvain de Mautort ainsi que le beffroi médiéval A Longpré-Les-Corps-Saints : la collégiale Notre-Dame-de-l’Assomption (crypte et porche). à proximité du Parc on peut aussi en découvrir à Hangest-sur-Somme : l’église Sainte-Marguerite A Lucheux : l’église Saint-Léger A Ham : l’église Notre-Dame (façade occidentale) entre autres...

Image
la crypte romane de la collégiale Notre-Dame à Longpré-les-Corps-Saints, unique vestige de ce type dans le département de la Somme

et si on s'amusait un peu...