Parc naturel régional

Organisateur

Parc naturel régional
Téléphone
09 64 46 87 76 | 06 81 66 31 80
Email
bonjour@baiedesomme3vallees.fr

Animateur(trice)

Heure locale

  • Fuseau horaire : America/New_York
  • Date : 06 Juil 2021
  • Heure : 16h30 - 17h45
Parc du Marquenterre | Saint-Quentin-en-Tourmont

Lieu

Parc du Marquenterre | Saint-Quentin-en-Tourmont
25 Bis Chemin des Garennes, 80120 Saint-Quentin-en-Tourmont
Site Web
https://www.facebook.com/parcdumarquenterre/

Météo

Pluie éparse à proximité
Pluie éparse à proximité
27 °C
Vent: 9 Km/h
Humidité: 55 %
Feels like: 28 °C
QR Code

Date

06 Juil 2021

Heure

22h30 - 23h45

Labels

#événement,
#histoire&patrimoine

Cinéma en archives – Marquenterre

Le Parc naturel régional met en place un projet de territoire autour de la collecte, la sauvegarde et la valorisation des films d’archives privées en partenariat avec Archipop. Afin de valoriser ces archives des projections en plein air appelées Cinéma en archives sont organisées. Ces projections permettent de mettre en lumière les images d’archives collectées auprès des habitants et visiteurs du Parc et d’offrir à tous la possibilité de découvrir ou redécouvrir le territoire d’autrefois.

 DE LA BAIE D’AUTHIE AU MARQUENTERRE
Archives cinématographiques
1
929-1975

Durée du programme : 40 minutes

AU VIEUX-QUEND 1929-1949 Cinéaste . Pierre DEVELLENNE 12 minutes

Pierre Devellenne, originaire d’Amiens, est le fils d’un bâtonnier de l’ordre des avocats. Il dispose d’une terre à Monchaux, située sur la commune de Quend. Henri, son fils, s’y établit en tant qu’agriculteur. Pierre Devellenne épouse en secondes noces Marie-Thérèse Godin, originaire du Pays de Montreuil. La famille Godin possède également une propriété agricole à Monchaux. Les familles Devellenne et Godin partagent des moments festifs et récréatifs, et se prêtent au jeu du tournage, complices de la caméra de Pierre Devellenne.

  • Retrouvailles familiales à Monchaux 1929-1949 – 2’10
  • Jeu de tennis 1930 – 3’05
  • Ouverture de la chasse 1929 – 1’40 (fiction comique)
  • Chasse au sanglier 1929 – 4’50 (fiction comique)

SUR LA PLAGE 1938-1975 11 minutes

  • Excursion de l’Amicale Guilleminot De Chantilly à Fort-Mahon-Plage, 1938 Cinéaste . Paul BERTRAND – 3’50

L’Amicale de l’entreprise Guilleminot, fabricant de plaques et papiers photochimiques à Chantilly, organise une sortie à Fort-Mahon-Plage, pour ses employés. Première halte à Amiens pour visiter la cathédrale. On reconnaît la maison de Robert de Guyencourt, place Notre-Dame. La société profite de l’occasion pour faire de la publicité depuis le toit de l’autocar.

  • Vacances à Fort-Mahon-Plage 1938 Cinéaste . Pierre MAILLARD – 3’40

Commerçants d’une épicerie fine à Beauvais, Pierre Maillard et sa femme louent une villa sur la côte picarde durant 15 jours pour y passer leurs vacances d’été avec leurs cinq enfants. En cette fin août 1938, la famille assiste à la traditionnelle Fête des fleurs de Fort-Mahon avec sa parade de chars fleuris.

  • Manifestation aérienne sur la plage Quend-Plage, vers 1955 Cinéaste . André DESCHAMPS – 1’15

“Deux avions prennent leur envol depuis la grande plage de sable de Fort-Mahon. On distingue un Auster 5 N°1086 immatriculé F-BECZ appartenant à l’Aéro-Club d’Abbeville. Cet avion a été réformé en 1978. Puis un Morane 502 Criquet n°261 F-BEJP appartenant à Charles Dupont, de l’aérodrome de Lille-Lesquin, radié en 1956.”

Philippe CORNU, Président de l’Aéro-Club de Berck

  • Coupes du Marquenterre Quend et Fort-Mahon-Plage, 1970-1975 Cinéaste . René ALOTAUX -2’15

Bénéficiant de 25 kilomètres de plage de sable fin, Fort-Mahon est un site pionnier de l’Aéroplage, ancêtre du char à voile, une épopée initiée au tout début de XXème siècle.

Créé par Louis Blériot vers 1910, l’Aéroplage est proposé en location dès les années 1920 à Fort-Mahon sous l’initiative d’André Echalié.  Le « Cercle de la voile de Fort-Mahon » est créé dans les années 1950. Le Club de Char à Voile du Marquenterre (CCVM) lui succède à partir de 1964.

Présidé par Jean Delabre, le CCVM organise chaque année durant le weekend de Pâques “La Coupe du Marquenterre”. C’est alors la seule course de chars à voile qui se déroule à l’époque.

En 1977, l’avènement du Minykat marque le début de la démocratisation du char à voile. En 1985, la première école professionnelle de char à voile à voir le jour en France est créée par Lionel Boone à Fort-Mahon-Plage.

LE MARQUENTERRE – 1950-1974 12 minutes 30

  • La transformation d’un territoire St-Quentin-en-Tourmont, 1950-1962 Cinéaste . Michel JEANSON – 9’45

La période de l’après-guerre, les 30 Glorieuses, se caractérise par un déploiement de projets ambitieux, notamment scientifiques et économiques.

A l’échelle locale, le domaine du Marquenterre fut transformé à partir du début des années 1950, et représente un exemple significatif de ces transformations environnementales et territoriales.

Le massif dunaire du Marquenterre, 1954. Les dunes du massif dunaire du Marquenterre ne peuvent être plantées à cause de la présence abondante des lapins. Le sable poussé par les vents avance toujours plus loin et menace les constructions et les champs. On fait des haies de branches en front de mer pour stopper le sable dès la première dune. La myxomatose, maladie virale et mortelle atteignant les lapins, apparaît en 1952. Cela permet de planter les pins sur les dunes en évitant la prédation des lapins. 
Préalablement, il faut fixer le sable temporairement : on étale tout d’abord de la paille sur toute la surface.
 La paille est ensuite incrustée dans le sable. Une fois le sable stabilisé par la paille, on sème du mélilot qui lèvera rapidement et fixera la dune pour deux années, le temps de permettre aux pins de pousser suffisamment. Sur les pentes trop fortes, il est nécessaire de planter des oyats. La forêt fige définitivement les dunes. On peut alors envisager des activités économiques. L’exploitation agricole au sein du domaine du Marquenterre : la culture de la jacinthe sur les plaines. Michel Jeanson, cultivant tulipes et jacinthes dans les plaines, entre les dunes, développe le projet d’un polder sur la mollière du nord de la Baie de Somme. Pour cela, il fabrique une drague sur un modèle hollandais. Mais il faut déjà la mettre à l’eau ! La digue est construite de 1960 à 1962. La drague permet de déplacer à moindre coût le sable pour la digue. Aménagement des futurs champs de fleurs : la paille est dispersée pour empêcher le sable de voler. Un tracteur creuse un fossé. 150 hectares de mollières et de plage sont prévus pour devenir des champs de sable à vocation horticole.
 Michel Jeanson abandonne son projet de cultiver ce nouveau polder. Il crée et ouvre le parc ornithologique en 1973.

  • Le parc ornithologique St-Quentin-en-Tourmont, 1974 Cinéaste . André Graveline – 2’40
Collections

Caroline BÉHAGUE | Jean-Paul BERTRAND | Claudine DESCHAMPS | Jean et Françoise DEVISMES | Charles-Edouard GIRODE | André GRAVELINE | Marie-France HEURTEVIN | Paul JEANSON | Patrick MAILLARD | Philippe NAVASSARTIAN

Remerciements

Eric Berriahi | Lionel Boone | Philippe Cornu | Justine Hermant | Le Parc du Marquenterre | Caroline Béhague | Françoise Bertrand | Claudine Deschamps | Jean et Françoise Devisme | Charles-Edouard Girode | André Graveline | Marie-France Heurtevin | Paul Jeanson | Patrick Maillard | Philippe Navassartian

 

X