L'abbaye bénédictine de Saint-Riquier

L’abbaye bénédictine de Saint-Riquier, se trouve au cœur du projet de Pays d’art et d’histoire Ponthieu-Baie de Somme

Délivré par le ministère de la Culture, ce label récompense un territoire menant une politique patrimoniale volontariste en matière de conservation, complémentaire d’une démarche destinée à développer la connaissance des patrimoines grâce à des actions de médiation et de valorisation. À terme, le recrutement d’un animateur du patrimoine et de guides-conférenciers permettra la multiplication d’actions concrètes en direction de la population qui bien souvent méconnaît les richesses de son territoire. Le service patrimoine a également une fonction de conseil et d’ingénierie pour les élus et les habitants, pour la conservation de leur patrimoine bâti et la mise en place de projets d’aménagement respectueux de l’ensemble du cadre de vie.

Les objectifs du Pays d’Art et d’Histoire sont complémentaires de la charte du futur Parc naturel régional Baie de Somme Picardie maritime pour former un territoire d’excellence du patrimoine bâti. L’obtention du label permettra de montrer que la Picardie maritime, tant sur le littoral que dans l’arrière-pays, possède de nombreuses richesses patrimoniales et une identité forte, atouts essentiels pour le développement d’une offre touristique de qualité.

Un nouveau visage pour le pays d’art et d’histoire

L’arrivée de Céline Abelé coïncide avec la première étape de la candidature consistant à définir le périmètre officiel du futur pays d’art et d’histoire. Pour cela, elle doit montrer la cohérence historique, géographique et patrimoniale existant entre les communes du futur pays d’Art et d’Histoire. L’enjeu est de mettre en lumière les spécificités de la Picardie maritime comme l’omniprésence de l’eau dans ses paysages, l’empreinte des reconstructions dans son architecture ou la renommée historique de ses activités industrielles. Céline Abelé sensibilise ainsi les élus du territoire aux enjeux du label pour les impliquer dans la démarche de candidature. Elle mène un travail de terrain pour mobiliser les partenaires culturels (associations, techniciens) et institutionnels.

Le périmètre provisoire du Pays d’Art et d’Histoire compte aujourd’hui cinquante communes dont officiellement les sept communes dites «fondatrices». Ce premier périmètre pourra être étendu à d’autres communes après l’obtention du label, espérée fin 2020.

Dans la perspective du label, le pôle patrimoine d’Abbeville et l’office de tourisme Baie de Somme travaillent déjà sur un programme d’activités culturelles communes (visites, expositions…). La programmation de la saison 2017 de cette partie du futur Pays d’Art et d’Histoire est disponible dans les lieux publics et sur les sites internet concernés. Au cours de la saison, retrouvez également les programmes des manifestations nationales (Journées européennes du patrimoine, Rendez-vous aux jardins…..), coordonnés par le pôle patrimoine d’Abbeville et Baie de Somme 3 vallées.

Céline Abelé, chargée de mission Pays d’Art et d’Histoire
a été recrutée en janvier 2017 par la ville d’Abbeville
en partenariat avec Baie de Somme 3 Vallées pour
porter la candidature au label et fédérer les acteurs institutionnels et culturels autour du projet.

Céline Abelé, chargée de mission Pays d’Art et d’Histoire a été recrutée en janvier 2017 par la ville d’Abbeville en partenariat avec Baie de Somme 3 Vallées pour porter la candidature au label et fédérer les acteurs institutionnels et culturels autour du projet.

Pour plus d’informations sur le sujet : celine.abele@ville-abbeville.fr ou visiter notre page PAH

Laisser un commentaire