Image

actualités

La consultation des collectivités – en cours

Du 17 janvier au 17 mai les signataires de la Charte doivent délibérer pour intégrer définitivement le Parc naturel régional pour 15 ans.

137 communes, 5 EPCI et 1 département doivent se prononcer. La loi impose à votre conseil de délibérer dans un délai de 4 mois à partir de la date de demande d’approbation du projet du Parc naturel régional Baie de Somme Picardie maritime ainsi que ses annexes. La totalité du projet (charte et annexes comprises) doit être ratifiée obligatoirement sans réserve dont le projet de statut modifiés du syndicat mixte de gestion du Parc naturel régional.

Etat des délibérations des collectivités


Le projet de Parc

En mettant en valeur les richesses de notre territoire au travers du label Parc Naturel Régional, reconnu nationalement, nous franchissons une nouvelle étape. Ce que la côte picarde a réussi, nous voulons à présent l’étendre à toute la Picardie Maritime : protéger l’intégrité de nos richesses naturelles, promouvoir nos savoir-faire et notre héritage culturel, et surtout assurer le développement économique et social de nos 137 communes.

 

Le Parc est un espace habité qui nous invite à développer des mesures en matière d’innovation, d’expérimentation, d’éducation, de soutien, de promotion et d’information destinées à ses habitants, mais aussi aux visiteurs. Il organise une large concertation en réunissant et en associant de nombreux partenaires du territoire, jouant ainsi le rôle de coordination. C’est un lieu d’idées et d’échanges, approprié pour évoquer les sujets dépassant les frontières communale et intercommunale. L’idée n’est pas de contraindre, mais de convaincre. Il invite ainsi à ne pas se replier sur une gestion locale à court terme, mais au contraire à définir l’intérêt commun face à de nouveaux défis

Le leitmotiv du Parc est ‘‘construire ensemble’’ une nouvelle dynamique territoriale, une ambition partagée en tirant parti d’une image de marque permettant de renforcer l’économie locale et l’attractivité touristique tout en améliorant le cadre de vie des habitants et en prenant en compte leur quotidien. Le Parc naturel régional Baie de Somme Picardie maritime permettra la mise en place d’une véritable solidarité territoriale en renforçant et préservant notre identité commune. Il constitue une chance historique pour les communes d’être entendues, soutenues et défendues au travers d’actions concrètes. Le Parc naturel régional est un outil de qualité à la disposition des espaces ruraux pour que notre territoire demeure vivant et plus fort, traçant ainsi le chemin du développement durable en Picardie Maritime.

 
 

 


Le parc naturel régional vous propose d’être ambitieux !
Il a pour but d’organiser un rééquilibrage entre les terres intérieures et le littoral, ainsi qu’un développement gagnant/gagnant et maîtrisé du territoire.

Un Parc : l'outil idéal !




Support du projet de territoire

Le Parc naturel régional est un outil d’aménagement du territoire. Il s’appuie sur une Charte qui définit le projet de notre territoire pour 15 ans et qui fixe des objectifs à atteindre. En effet, le Parc et sa Charte font l’objet d’un engagement de la part de l’État, de la Région, du Département, des Intercommunalités et des Communes qui approuvent la Charte et s’engagent à la respecter. Un Parc est un classement national, l’État reconnaît la qualité de ce territoire et s’engage à le préserver. Le Préfet doit demander l’avis du Parc sur tous les grands projets d’aménagement : infrastructures routières, ferroviaires, centres de stockage de déchets, grands projets industriels, etc. En tant que personne publique associée son avis a un poids car il émane d’une collectivité regroupant aujourd’hui 137 communes.


Un rôle majeur dans l'urbanisme

Les lois récemment votées au niveau national sont en train de changer le paysage institutionnel : la Région et l’intercommunalité sont renforcées. Ainsi la compétence « aménagement et urbanisme », ne sera plus du ressort de la commune. Les décisions importantes en termes d’aménagement seront prises à la Région et à l’échelle des Communautés de Communes et d’Agglomérations. Les documents d’urbanisme locaux : plans locaux d’urbanisme communaux et intercommunaux (PLU et PLUi) et Schéma de Cohérence territoriale (SCoT) sont tenus de respecter la Charte du Parc. Or la Charte a été écrite avec vos élus communaux. Ils ont fixé un niveau d’ambition tout en considérant les spécificités de chaque ville et village. Le Parc est en capacité de vous accompagner dans vos projets d’urbanisme. Votre commune aura ainsi les moyens, y compris juridiques, de se faire entendre quand des documents d’aménagement stratégiques seront élaborés.


COHÉRENCE = POINT FORT :

le Parc naturel régional Baie de Somme Picardie maritime et le SCoT Baie de Somme 3 Vallées sont portés par la même équipe.


Des projets qui enrichissent la démarche du Parc

Le Parc naturel régional se pose sur le territoire comme un stimulateur. Il est inscrit dans son ADN (la Charte) d’accompagner et de promouvoir l’ensemble des projets petits ou grands, publiques ou privés respectant les 3 piliers du développement durable permettant ainsi de bonifier la Picardie maritime. Les différentes démarches déjà en cours, Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’opale, Grand site Baie de Somme, Zone RAMSAR, Baie de Somme Zéro Carbonne, les AMAP, etc. ou en devenir comme Pays d’Art et d’Histoire ne sont pas antinomiques du PNR. Bien au contraire, elles viennent enrichir celui-ci et contribuent à sa réussite. Ces différentes démarches sont intégrées au PNR à travers sa gouvernance soit directement dans son comité syndical, soit à travers ses instances participatives comme le Conseil de développement durable, le Conseil scientifique et de Prospective, le Groupement associatif du Parc, …

Les ambitions

du parc

4 GRANDS PRINCIPES FONDATEURS

  • Une meilleure répartition géographique des activités pour soulager le front maritime et contribuer au développement des terres intérieures.
  • Un projet territorial qui suscite l’adhésion et la participation des habitants et acteurs.
  • Une stratégie partagée et coordonnée pour la préservation des milieux terrestres et aquatiques.
  • Une gestion territoriale exemplaire structurée autour de la Trame verte et bleue.

3 Vocations

Vocation 1 : Un territoire qui protège l’intégrité de son patrimoine naturel…
Vocation 2 : Un territoire rassemblé et solidaire qui conforte ses complémentarités…
Vocation 3 : Un territoire qui se met en scène pour promouvoir ses savoir-faire et son identité…

Ces 3 vocations conduisent à la définition de 10 objectifs stratégiques ou orientations associés à une série de 35 mesures opérationnelles hiérarchisées en fonction de leur priorité.

LE financement du Parc

Le budget du Parc est composé de deux sections, une section "Statutaire" qui lui assure son fonctionnement jour après jour et une section "Action" qui lui permet de réaliser le plan d'action de la Charte de Parc. Afin d'assurer la pérénnité du Parc sur les 15 ans de durée de vie du label les signataires de la Charte (Etat, Région, Département, EPCI, Communes) se sont engagés dans les statuts à contribuer à son budget. Les contributions financières sont les suivantes pour les 3 prochaines années : 

Répartition budgétaire des signataires de la Charte

    0,80/hab

    versé par les communes

    2,50/hab

    versé par les EPCI

    La gouvernance

    Le Parc est géré directement par un conseil syndical. Celui-ci est composé des signataires de la Charte à l'exception de l'Etat. Le conseil syndical s'appuie également sur 5 instances participatives permettant à chacun d'échanger et d'être écouté sur projet du territoire : 

    • Le conseil des maires
    • le conseil de Développement durable
    • Le conseil scientifique et de prospective
    • Le conseil des jeunes
    • Le groupement associatif de parc

    Répartition des voix du conseil syndical de gestion et d'aménagement du Parc naturel régional

      Les présidents des instances participatives ainsi que les présidents des chambres consulaires siègent au conseil syndical de gestion d'aménagement du Parc naturel régional. Ils ont une voix consultative.